Rapport CREAP

Publications

09.03.2021

En mars 2017, le Conseil Régional de la Région Hauts-de-France adopte une délibération cadre définissant la politique Régionale Vie Associative pour la période 2017-2021. Ce vote fait suite à de nombreux échanges avec les acteurs associatifs, notamment à l’occasion des Assises régionales de la vie associative qui se sont déroulées en novembre 2016 à Lille et à Amiens.


Constatant la part importante du secteur associatif dans l’emploi régional (le secteur associatif représente en effet 10,5% de l’emploi régional en 2016), le Conseil Régional se donne comme priorité numéro 1 d’agir pour l’emploi associatif, notamment en favorisant la création d’emplois associatifs pérennes en Hauts-de-France.


C’est ainsi que le Conseil Régional décide de mettre en place une aide à l’emploi associatif reposant sur un engagement de la Région Hauts-de-France permettant la création de postes pérennes, l’expérimentation et le développement de nouvelles activités.


Le dispositif CREAP (Création d’Emplois Associatifs Pérennes) est alors mis en œuvre avec une forte volonté d’accompagner les associations souhaitant créer ces emplois.

La présente étude répond à un double enjeu, d’abord pour le Conseil Régional Hauts-de-France qui souhaite mesurer l’impact de sa politique en termes de création d’emplois associatifs pérennes dans un contexte économique particulièrement fragilisé par la crise sanitaire de la COVID19. Ensuite pour Le Mouvement associatif et le réseau des conseiller-es Emploi qui souhaitent identifier à ce jour l’impact de ces postes CREAP et de l’accompagnement qui en découle en termes d’activité pour les structures et les territoires.


Le présent rapport entend donc explorer ces deux voies ; pour l’ORVA, il s’agit d’un travail d’étude particulièrement intéressant car il sera un outil d’état des lieux, de valorisation et d’identification de l’impact de la politique régionale en faveur de l’emploi associatif en Hauts-de-France.


Plus largement il dégagera des éléments de réflexion, identifiera des freins et des leviers au développement de bonnes pratiques dans l’élaboration des politiques publiques de soutien au secteur associatif.